Les héros de mon enfance 3/3

Puisque je crée pour les enfants, j’ai décidé d’écrire une série d’articles pour analyser les héros de mon enfance. Il y a des chances que vous connaissiez aussi ces héros et que cette analyse vous intéresse. Voici le troisième opus.

Je voulais vous parler d’un dessin animé que je regardais beaucoup : L’inspecteur Gadget.

1.L’inspecteur gadget

« Eh eh, Go Go Gadget au bras ! » L’histoire de cet inspecteur qui enchaîne les gaffes et les maladresses me plaisait. Gadget ne réussit rien sans l’aide de sa nièce Sophie et de son chien Fino. Ces deux derniers l’aident dans chaque épisode à venir à bout du Docteur Madt, son ennemi juré (dont on ne voit jamais le visage).

Donc dans ce dessin animé, c’est Sophie, une jeune fille qui rattrape toutes les erreurs de son oncle et trouve les solutions. Elle enquête, réfléchit et est clairement l’héroïne de l’histoire, face à l’anti-héros qu’est l’inspecteur Gadget. Elle est indépendante, dynamique et très inspirante pour les petites filles.

Elle casse les stéréotypes. Elle est toujours en pantalon, indépendante et dynamique. Une vraie source d’inspiration pour les enfants!

Quand à l’inspecteur gadget, il nous propose une autre vision de l’homme, un homme qui n’est pas forcément le plus fort, qui a besoin d’aide. Un homme vulnérable qui n’est pas un super héros musclé.

Le bémol est qu’évidemment la gloire revient toujours à l’inspecteur en fin d’épisode puisque Sophie et le chien Fino agissent en secret.

Voici une illustration que j’avais réalisée pour ma fille, une inspectrice Gadget : vous aimez?

2.POCAHONTAS

Le dessin animé Pocahontas est sorti en 1995. A l’époque c’était l’une des premières héroïnes racisée des studios disney (après la princesse Jasmine).

Le dessin animé raconte l’arrivée d’un navire anglais dans le « Nouveau Monde », et une histoire d’amour entre un capitaine et une jeune fille amérindienne. Il y a beaucoup à dire sur ce film, qui se base sur une « légende » totalement idéalisée et propose une vision erronée des rapports entre les colons et les « native americans ».

Une vision idéalisée de la colonisation

La vraie histoire de Pocahontas est très éloignée de l’histoire racontée par Disney. Puisque tout d’abord, la véritable Pocahontas avait 12 ans quand elle aurait rencontré ce capitaine. Ensuite elle a été capturée par les anglais, et mariée à l’un d’entre eux notamment pour apaiser les tensions entre les colons et les Powhatan. Elle eu un fils et fut « exhibée » à Londres avant de mourir prématurément sur le bateau qui la ramenait chez elle. Voici une vidéo de 4 minutes réalisée par France Culture qui résume sa vie.

sI UNE ANALYSE PLUS APPROFONDIE DU FILM VOUS INTéRESSE, je vous conseille celle-ci du site le cinema est politique, qui parle notamment du fait que « durant la vie de Pocahontas, les colons blancs ont décimé et dispersé le peuple Powhatan, et se sont accaparés leur terres ». l’auteur donne le lien « vers une lettre que des membres de « The Powhatan Nation » ont envoyé à Disney pour se plaindre (entre autres) des distorsions historiques et culturelles du film ».

On pourrait se dire que ce film est daté et qu’aujourd’hui on ne raconterait plus l’histoire ainsi, mais il est encore disponible sur les plateformes de vidéos en ligne. Et si je ne pense pas que je le montrerai à mes enfants, cependant parler du personnage, peut être le point de départ d’une discussion intéressante avec eux.

Abordons la question du jeu des cowboys et des indiens qui est extrêmement importante. Sachant que les premiers ont massacré les seconds, on ne peut pas proposer aux enfants de jouer à cela.

Cela m’amène d’ailleurs à vous parler d’un sujet que j’aimerais aborder dans un autre article : le dessin animé de Peter Pan et la présentation des « indiens » dans cette histoire. Mon fils aime ce personnage qui sait voler et se bat contre le capitaine Crochet. J’ai donc déjà abordé la question avec lui. Est ce que cela vous intéresse?

Et vous, Est ce que vous aimiez pocahontas? Comment la percevez-vous aujourd’hui?

Broder une carte postale

Prenez une carte postale noir et blanc ou en couleurs, du masking tape, une aiguille à broder et du fil à broder. Et c’est parti!

Collage sur la liberté

Lors d’un récent atelier, j’ai proposé aux participantes de travailler sur la liberté. C’est une thématique qui est très importante pour moi, je pense, une des choses les plus importantes dans ma vie. J’ai besoin de me sentir libre et de libérer les autres aussi je crois. C’est une notion qui me questionne depuis toujours […]

Laisser un commentaire