Les héros de mon enfance

Puisque je crée pour les enfants, j’ai décidé d’écrire une série d’articles pour analyser les héros de mon enfance. Voici le premier.

Je lisais beaucoup, il y a donc eu les personnages de livres, mais aussi ceux des dessins animés. Je vous les présente sous forme de liste.

  1. Fantômette. Elle me faisait fantasmer car elle menait une double vie : Françoise Dupont devient une justicière masquée dès que la nuit tombe. Elle parle un nombre considérable de langues, lit sur les lèvres. Donc elle est vraiment « badass » comme on dit. Le journaliste Œil-de-Lynx fait partie des rares personnes à connaître son identité secrète. Ses deux copines s’appellent Ficelle et Boulotte, c’est un peu moins cool. Cela fait référence au physique de chacune et donc c’est quand même très réducteur. Et vous connaissez Fantômette?
  2. Signé Cat’s eyes. Les trois sœurs Chamade (Tam, Sylia et Alex) tiennent un café pendant la journée et enfilent leurs tenues qui brillent pour devenir voleuses la nuit. Elles veulent reconstituer la collection d’art de leur père disparu dans l’espoir de le retrouver. Si elles sont très (trop?) sexy dans leurs combinaisons, je les trouvais vraiment trop cool, indépendantes et courageuses. Petite, je jouais à subtiliser des objets dans le salon et laisser une carte à la place en essayant d’être discrète pour les imiter. J’aime toujours leur style, leur indépendance et leur courage, mais je me dis qu’avec des corps moins parfaits, elles seraient bien aussi. Elles vous inspiraient les Cat’s eyes?
  3. Pépé le putois. Je trouvais drôle ce personnage avec son accent français et le contraste entre son attitude de séducteur né et sa puanteur. Mais il faut admettre qu’il ne fait aucun cas des refus de la pauvre chatte qu’il poursuit. Question consentement, on n’est donc loin du compte. Donc je pense que je ne le verrais plus jamais de la même façon, comme de plus en plus de choses.

En déconstruisant un certain nombre d’idées, en me nourrissant de lectures féministes, de podcasts inspirants qui remettent en cause certains stéréotypes, le sexisme mais aussi des préconçus plus « subtiles », j’ai le sentiment d’être enfin en train de construire mon propre point de vue profondément sur notre monde. Ce n’est pas confortable, c’est assez déstabilisant, mais très enrichissant.

Et vous, quels étaient les héros de votre enfance? Comment les voyez-vous aujourd’hui? Les partagez-vous avec les enfants de votre entourage?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.